Un bon freinage est fondamental en termes de securite ; normal de chercher a l’optimiser en se chargeant soi-meme de ses plaquettes. Attention, toutefois, a choisir un modele adapte a sa conduite et a la qualite de ses disques.

Plaquettes : Bien vu !
Les rainures : pratiquees dans la plaquette, elles permettent a la fois un controle aise du niveau d’usure et une meilleure evacuation des poussieres dues aux frottements contre le disque. Plaque isolante : parfois livree avec certain jeu, (parfois amovible et donc reutilisable). Positionnee entre les pistons et le support de plaquette, elle limite l’echauffement du circuit et reduit les bruits de freinage. Certains fabricants appliquent une couche de peinture a base de caoutchouc au dos du support qui joue le meme role.

1 / 4
- Deux grandes familles de plaquettes s’opposent : organiques et metal fritte (ou sinter).
- L’atout des Flexibles de freins reside dans leur resistance aux fortes sollicitations.
- Cette caracteristique les rend ideales pour les parcours riches en freinages. Pour une utilisation moto-boulot standard, l’organique convient a merveille.
- Avant de monter du metal fritte, il faut s’assurer que vos disques le supportent bien sous peine d’entamer leur surface.

TROUVER EN MAGASIN :
Avant de porter votre devolu sur tel ou tel type de plaquettes, il faut vous interroger sur votre conduite. Les contraintes ne sont pas les memes pour descendre un col de montagne ou emprunter un peripherique.

Precaution :

Disques en fonte : attention, ils supportent mal les plaquettes en metal fritte. Prenez donc connaissance de la nature de vos disques.
Longevite :

La composition de la garniture est primordiale. L’organique, plus tendre, s’use plus vite que celle en metal fritte.
L’epaisseur de la plaquette : plus elle est importante et plus il faudra de freinages pour arriver au bout.
Efficacite :

Le metal fritte : son atout majeur du n’est pas tant d’offrir un freinage plus puissant que de posseder une plage d’utilisation plus large (jusqu’a 600 �C). A preferer pour les parcours sollicitant beaucoup les freins (sous reserve de compatibilite avec votre disque). Le metal fritte offre aussi un freinage juge en general plus progressif par nos essayeurs.
Sondes température d’eau : en usage routier traditionnel, ces plaquettes n’ont pas a rougir en termes d’efficacite pure.
Conseils :

Pour en optimiser la duree de vie, il vaut mieux anticiper et freiner calmement que tirer le levier comme une brute a la derniere seconde.
L’epaisseur de la garniture a une incidence sur la course du levier, qui peut etre compensee en jouant sur le niveau de liquide de frein.
Modeles piste ou kevlar : vantees a des fins marketing, il faut se mefier des plaquettes “ racing ” souvent plus cheres. Selon le pourcentage de Kevlar, elles ne deviennent efficaces qu’a partir d’une temperature de 150 a 200 �C, rarement atteinte en usage routier.
- Filtres à air sport , elles seront le plus souvent moins efficaces (et plus dangereuses) que de simples organiques